Clair-obscur dans la vallée de la lune

une BD sur les séquelles des tortures au Chili

BANDE DESSINEE - Pour adultes et  adolescents dès 15 ans

Dessin de Montgermont - Scénario de Alcante

Éditions Dupuis au prix conseillé de 14,95 euros

 

« Il avait roulé comme un fou dans la nuit…

Puis il avait marché, marché droit devant lui comme un zombie…

Je n’avais jamais vu José Suarez comme ça…

Je ne comprenais pas…mais à ce moment…je ne connaissais pas encore son terrible secret ! ».

 

C’est par l’épilogue que commence ce « road movie des âmes et des êtres ».

 

Il y a le Chili, ses fabuleux paysages et sa face sombre… les effroyables séquelles de la dictature Pinochet...

 

Il y a José le guide chilien refermé sur lui, qui ne peut ni ne veut plus aimer et vit dans les séquelles d’un passé tragique dont il veut se venger...

 

Il y a Joan la touriste américaine qui voyage seule, qui vit trois vies et prend le plaisir où et quand il se présente dans un combat pathétique avec elle-même...

 

Il y a belle Ana Lucia dont l’amour pour José se heurte au mur hostile derrière lequel se consument les braises ardentes qui le dévorent...

 

Il y a l’énigmatique Peter qui s’inquiète pour Joan...

 

Il y a enfin Luis le spécialiste du clair-obscur qui a vaincu les tourments de la torture sous Pinochet par la peinture et sait par quelques touches de blanc faire naître la lumière qui change le regard sur les paysages et les âmes...

 

Par le scénario, l’écriture et le dessin, les auteurs nous font voyager dans l’espace, le temps et les âmes.

Le destin tragique des uns va finir par éclairer la douleur des autres et les aider à porter un regard nouveau sur le monde et l’avenir.

 

Le scénario, l’écriture et la qualité du dessin concourent au pathétique et à l’émotion d’une trame romanesque dont le lecteur ne sortira pas indemne.

 

Le scénario s’organise en plans successifs juxtaposés nourris de fréquents retours en arrière qui permettent de lire dans les âmes pour faire mieux sentir le pathétique des cheminement et l’enfermement de personnages qui vivent les uns à côté des autres sans vraiment se rencontrer.

 

L’écriture est déterminante et exigeante. Les références artistiques et littéraires sont nombreuses : Joan a une approche très proustienne de ses voyages d’enfance qu’elle revit lors de son arrivée la nuit, elle plonge dans la lagune de Misconti comme dans un tableau de Monet et comme Mallarmé, elle éprouve l’angoisse de la page blanche et des frustrations qui naissent de la recherche de la perfection…..

 

La qualité du graphisme et le contraste des couleurs contribuent à l’émotion et au cheminement du récit :

- lumineux dans l’évocation des paysages et la sérénité retrouvée des personnages

-sombres et sinistres quand il est question de la dictature et de ses turpitudes

-gris quand les personnages sont enfermés dans leurs tourments

- réalistes jusqu’au voyeurisme quand il est question de torture et de relations sexuelles

 

Montgermont et Alcante nous livre un ouvrage d’une très grand qualité avec une trame romanesque très prenante qui ravira les lecteurs de romans comme les amateurs de bandes dessinées tout en ouvrant des perspectives sur des réalités encore très prégnantes dans l’actualité…

 

A recommander pour tous  à partir de 15 ans.

 

Rappel du titre:

Clair – Obscur dans la vallée de la lune

Dessin de Montgermont - Scénario de Alcante

Éditions Dupuis au prix conseillé de 14,95 euros

 

 

 

ARCHIVES

Archives