KORCZAK - Pour que vivent les enfants

biographie

 

 

BIOGRAPHIE - Dès 10 ans

de Philippe MERIEU, illustré par PEF

Mise en couleurs de Geneviève FERRIER

Éditions Rue du Monde – Collection (Grands portraits) - 17,50€

 

 

Nous sommes en 1896 à Varsovie.

 

Henryk Goldszmit est un jeune homme timide qui adore imaginer des histoires farfelues.

 

Il a été élevé très sévèrement par son père, avocat réputé, mais assez violent qui vient de mourir.

Il a 17 ans et doit travailler pour aider sa mère ; il décide de donner des cours aux enfants des quartiers environnants ; il les aide « à tout comprendre. Tout apprendre ».

 

En rentrant chez lui, il traverse les quartiers misérables de la ville, et rencontre les jeunes mendiants turbulents, les observe et bientôt, le voilà qui fait classe en pleine rue.

L’instruction « triste et sévère » qu’il a reçue l’incite à s’y prendre tout autrement avec les enfants, «dans ses cours comme dans la rue »...

 

Il s’invente un nom pour participer à un concours littéraire: Janusz Korczak.

 

A cette époque, il ne sait s’il doit devenir écrivain ou enseignant.

 

Il décide finalement de devenir médecin car il pense que le premier droit des enfants, c‘est celui d’être en bonne santé.

Pendant ses années d’études, il se dévoue à y soigner les malheurs et les douleurs de l’enfance.

 

En 1910, il a 32 ans et avec son amie Stefa, passionnée d’éducation elle aussi, il décide de créer une petite république pour « élever l’enfant selon ses droits ».

Pendant deux ans ils vont imaginer la Maison de l’Orphelin pour les enfants juifs sans famille, de Varsovie.

 

Les premiers arrivants sont « bruyants, morts de froid, excités et insolents ».

Korczak et Stefa vont inventer des règles de vie, organiser le parlement des enfants.

Peu à peu ils mettent en place une organisation originale, très moderne et innovante qui se prolongera jusqu’à la mort de Korczak en déportation à Treblinka, avec les enfants de la Maison de l’Orphelin qu’il n’abandonna jamais.

 

Cet album très émouvant nous fait découvrir combien Janusz Korczak fut un précurseur en matière d’éducation, grâce à sa capacité à toujours trouver le ton juste dans la relation entre enfants et adultes, entre respect et proximité.

Quelques pages en fin d’ouvrage retracent la vie de Janusz Korczak mais aussi un peu d’histoire des droits des enfants et de la Shoah, un extrait du Roi Mathias 1er, le livre le plus célèbre de Korczak avec « Comment aimer un enfant », les mots de Korczak qui mériteraient tous d’être appris par cœur par les éducateurs et une bibliographie de l’œuvre de Korczak traduite en français.

Des images pleines d’humour accompagnent le texte et sont parfois enrichies d’une réflexion extraite des écrits de Janusz Korczak.

Des photos en noir et blanc illustrent la partie documentaire.

 

A recommander à tous à partir de 10 ans

 

Rappel du titre:

KORCZAK - Pour que vivent les enfants

de Philippe MERIEU, illustré par PEF

Mise en couleurs de Geneviève FERRIER

Éditions Rue du Monde - Collection (Grands portraits) - 17,50€

 

 

ARCHIVES

Archives