Léon ou les confessions d'un orphelin ordinaire

histoire et initiation

ROMAN - Dès 13 ans

de Kathleen Vereecken - Traduit du néerlandais (Belgique) par Emmanuelle Sandron

Éditions Bayard jeunesse - collection « MILLEZIME » -12,50€

 

 

Léon est abandonné, nouveau-né, un jour de décembre 1746 devant la chapelle de l’Hôtel-Dieu à Paris, avec dans ses langes une carte ornée d’un huit.

 

Placé dans le Morvan, chez une nourrice sévère et peu aimante, il survit grâce à la fille aînée Méline qui le prend en affection et dont il n’oubliera jamais la gentillesse et la douceur.

 

Mais Méline, accablée par l’interdit maternel d’épouser son amoureux, Gavin, le meunier, se suicide.

 

Alors Léon, surmonte son chagrin et prend sa survie en mains : il se débrouille pour manger, pour apprendre à lire et à écrire.

Et à 10 ans part pour Paris, à la recherche de ses origines et avec le projet de devenir écrivain public.

 

 

Un récit sensible, juste et profond à la première personne : Léon se raconte, il nous révèle ce qu’il apprend de lui au fur et à mesure que son chemin le conduit vers son destin.

 

De Vezelay à Paris, on l’accompagne à pied sur les chemins à travers les paysages d’une nature finement observée.

 

A Paris, on tremble pour lui qui se jette dans les activités illégales de survie.

Et on assiste au succès de parution d’un roman épistolaire écrit par Rousseau, un roman qu’on découvre avec Léon, jeune lecteur : « Julie ou la nouvelle Héloïse »…

 

Ce roman situé au 18 ème siècle nous plonge dans les méandres et les inégalités sociales, dans les créations et aléas de la vie culturelle ; on rencontre la générosité, la solidarité des gens du peuple, on côtoie des personnages célèbres, écrivains, scientifiques : le contexte historique est évoqué avec réalisme et sobriété.


C’est un roman d’aventures, mais aussi un roman d’apprentissage et d’initiation.

 

Apprentissage , car Léon se construit seul avec une pertinence et un esprit d’entreprise efficaces

Initiation aussi avec sa quête de soi et de ses origines, le questionnement sur le Lire et Écrire comme facteurs d‘émancipation sociale, sur les Lettres et la Philosophie, sur le pouvoir de l’amour.


A noter aussi qu’on a célébré en 2012 le 300 ème anniversaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau, héros indirect du roman...

 

A recommander à partir de partir de 13 ans.

Rappel du titre :

Léon ou les confessions d’un orphelin ordinaire de Kathleen Vereecken Traduit du néerlandais (Belgique) par Emmanuelle Sandron

Éditions Bayard jeunesse - collection « MILLEZIME » -12,50€

 

 

ARCHIVES

Archives