GODEFROID DE BOUILLON Deuxième partie ♥

historique

 BANDE DESSINEE - Dès 10 ans

Dessin et scénario de Servais

Aux Editions Dupuis

Prix conseillé 15.50€

 

 

Servais reprend le cours d’une dramaturgie dont il a tissé les fils dans le premier tome de cette saga historique.

 

En 2005, Mady et Benoît se retrouvent à Bruxelles après une séparation de plus de quarante ans… ils sont enfants de Bouillon… patrie du mythique Godefroid… un lourd secret pèse sur le départ (la fuite ?) de Benoît… en 1963 alors qu’à l’évidence ces deux-là s’aimaient avec l’absolu des amours de l’adolescence.

 

Benoît est devenu un nom du grand reportage et dénonce, dans ses images, les ravages que l’esprit de croisade continue de provoquer sur les peuples du Moyen Orient.

 

Servais déroule par la force du dessin, la pertinence du texte et la rigueur de l’historien, l’épopée de la première croisade de Godefroid de Bouillon.

Tout y est, la grandeur de l’idéal comme les horreurs d’une soldatesque en marche avec le massacre final à Jérusalem où, au nom de Dieu, on tue les juifs, les musulmans et jusqu’aux chrétiens de là- bas.

 

Chaque image, chaque dialogue renvoie à des sources historiques que l’on peut vérifier.

Le récit épique s’accompagne d’une réflexion sur l’infernal engrenage de l’histoire longue où la guerre sainte appelle le djihad toujours d’actualité alors que Godefroid de Bouillon devient le mythe fondateur d’une identité belge et européenne.

 

En 1963 le mythe va interférer avec le destin de Mady et Benoît.

Il y a du Grand Meaulnes dans cet amour qui va se télescoper avec le mythe.

Benoît, l’enfant sans père, est l’objet de toutes les vindictes avec sa peau bronzée, ses cheveux crépus.

Il aime Mady et ils se sont juré fidélité sur la statue de Godefroid.

C’est juste l’année où le curé a eu la mauvaise idée de faire jouer la vie du grand homme à Bouillon. Benoît sera bien sûr l’infidèle tandis que Thierry blanc de peau et blond de cheveux est fait Godefroid le justicier chrétien.

Le jeu de rôle tournera mal et Mandy sauvera Benoît d’une mort certaine quand Thierry et ses copains faillent le tuer « au nom de Dieu » ! …puis ce sera la fuite et une autre vie loin de Bouillon devenu un enfer pour lui.

 

Lassée d’attendre, Mady finira par épouser Thierry… Quarante ans après, Benoît n’a rien oublié…Mady non plus.

 

Benoît finit par exposer à Bouillon et tout le monde se retrouve… On évoque la nécessité d’une croisade pour libérer les puits de pétrole de l’influence arabe… Rien ne semble avoir changé dans l’esprit de croisade…sauf pour nos amoureux !

 

Les dernières images montrent Mady dans l’avion pour Jérusalem… le siège à côté du sien est vide mais Benoît semble venir et lui prendre la main…

 

Nos jeunes lecteurs pourront, en toute connaissance de cause épiloguer sur d’autres suites…et imaginer en fonction de leur lecture de cette saga historique.

 

Redisons tout le bien que nous pensons de cette BD historique qui vit par la force du dessin, la qualité du texte, la rigueur de la documentation historique.

La trame romanesque digne d’Alain-Fournier se double avec bonheur d’une incitation à la réflexion sur le sens et la valeur de mythes sur lesquels se fondent encore l’histoire du monde d’aujourd’hui.

Coup de cœur pour cet ouvrage qui devrait trouver un écho particulier à Boulogne, ville où la chapelle du Saint Sang commémore la réception de la relique envoyée par Godefroid de Bouillon à sa maman, la comtesse Ide en 1100.

L’ouvrage est complété d’une riche documentation historique sur la première croisade et les hauts lieux de Jérusalem ainsi qu’une chronologie des évènements de 1060 à 1125.

 

Pour les élèves des collèges et des cours moyens ainsi que les adultes curieux et amateurs de BD historiques.

 

Rappel du titre :

Godefroid De Bouillon

(Seconde partie)

Dessin et scénario de Servais

Aux Éditions Dupuis - Prix conseillé 15.50€

 

 

 

 

 

 

ARCHIVES

Archives