Les mots perdus

guerre - juifs

 

ROMAN - Dès 11 ans

de Yves PINGUILLY

Éditions Oskar jeunesse – Collection (court métrage) - 5€

 

 

Antonin est en vacances en Bretagne, avec l’amie de son père, Erika, une jeune femme allemande, traductrice de romans.

 

Il est assez libre et commence par une virée au marché où il fait la connaissance de Rose, une fille de son âge qui vend des fruits et légumes pour aider ses parents.

 

Il lui donne rendez-vous à la plage.

 

Elle arrive avec un autre garçon, Jakez, qui est triste parce que sa correspondante africaine n’a pas eu son visa et ne peut venir en France.

Les trois amis prennent un bain et font connaissance.

 

On apprend ensuite qu’ils ont prévu pour le lendemain d’aller sur l’île de Beg-Levern où ils vont voir la maison de la Morte aux bijoux.

Ils font des projets avec le trésor qu’ils pourraient trouver là-bas, tout en traversant à gué.

Ils décident d’entrer et c’est Rose qui ouvre le chemin !

 

Ils découvrent des pièces vides et une chambre bien équipée et très propre.

Ils trouvent sous le papier peint un portrait de femme avec des bijoux.

 

Et enfin dans une autre pièce vide, une lettre sur laquelle sont écrits 3 noms : Arielle, Amir et Sarah Gutman.

Ils l’ouvrent et la lisent ; datée du 9 mars 1943, elle a été écrite par Aaron qui la destinait à sa femme et à ses enfants s’ils revenaient sur l’île.

 

Les enfants sont surpris et tirent les bonnes conclusions : ce sont des juifs et ils ne sont jamais revenus.

 

Que vont-ils faire de cette lettre ?

 

Un beau roman, moderne dans la forme et le style, qui parle de la guerre sous un angle différent et qui donnent des pistes intelligentes.

 

A recommander à partir de 11 ans

 

rappel du titre:

Les mots perdus

de Yves PINGUILLY

Éditions Oskar jeunesse – Collection (court métrage) - 5€