Tant que nous sommes vivants ♥

coup de coeur!

ROMAN - Dès 14 ans

d’Anne-Laure Bondoux

Éditions Gallimard jeunesse – 17€

 

 

Les vents ont tourné emportant avec eux la grandeur, la fortune, le pouvoir d’une civilisation…

 

Dans la ville, la dernière usine en activité fabrique du matériel de guerre dans un vacarme assourdissant, une usine qui assure la survie d’une communauté qui s’est repliée sur elle sans espoir de vie meilleure.

 

C’est pourtant « au milieu de ce renoncement général », dans cette usine où ils se croisent, elle travaillant de nuit et lui de jour que Bo et Hama ont « l’audace de tomber amoureux ».

 

Un amour fou qui malgré les prédictions du vieux Melkior, manifeste que le bonheur est toujours possible et redonne vie aux rêves…

 

Mais « le cœur de l’usine bat plus fort que celui des amoureux » et lorsqu’une explosion accidentelle l’éventre et dévaste les alentours, la perte du travail, la peur de la misère font se refermer les esprits, naître la haine et accuser Bo l’étranger d’être la cause de tous les malheurs…

 

Fuyant cette haine et la violence qu’elle entraîne, Bo et Hama entament alors un long voyage initiatique à la recherche d’un lieu rêvé où ils pourront « recommencer » leur vie et transmettre la vie…

 

La composition du roman s’apparente au registre d’une fable ou conte philosophique ; un prologue : « Nous avions connu… »; quatre parties dont tous les titres de chapitres sont antithétiques « l’ombre et la lumière » ; le connu et l’inconnu » etc… ; dès la deuxième partie la voix narrative est celle de la fille de Bo et Hanna ; et un épilogue, promesse d’une renaissance !! FABLE de L’ESPERANCE en l’Humanité ?!

 

Cinq ans se sont écoulés depuis le dernier roman d’Anne-Laure Bondoux, « Le temps des miracles » et c’est avec le souffle et le lyrisme de son écriture et nourrie de tout ce qu’il s’est passé depuis ces cinq années dans notre monde contemporain, mais aussi de son passé et de son histoire qu’elle nous offre ce roman dense et magnifique, roman d’amour et de vie, roman de transmission et de rêve, roman de racines et d’avenir, roman de philosophie et d’attente, roman d’espoir dans le désespoir, car « tant que nous sommes vivants », ne faut-il pas accepter de « perdre une part de soi pour que la vie continue ».

Roman qui rend le lecteur sensible et intelligent !!

 

A recommander à partir de 14 ans

 

Rappel du titre :

Tant que nous sommes vivants

d’Anne-Laure Bondoux

Éditions Gallimard jeunesse – 17€