La poupée de Ting Ting   ♥


ALBUM - Dès 6 ans.

De Ghislaine ROMAN - illustré par Régis LEJONC.

Éditions Seuil jeunesse - 15 €

 

Une petite fille qui rêve pour la première fois de son père décédé se fait aider de sa grand-mère pour retrouver la poupée qu’il lui avait donnée le jour de sa mort.


Nous sommes au Japon. Cette nuit-là, Ting-Ting a rêvé de son père.

 

Elle l’a vu dans son atelier en train de décorer une poupée, celle qu’il lui a donnée. Un rêve merveilleux qu’elle ne voudrait jamais voir finir.

Pourtant, sa grand-mère vient la réveiller pour aller au champ avec elle pendant que la mère est partie vendre les poupées au marché.

Ting-Ting se lève, s’habille, prend son petit-déjeuner puis cherche sa poupée dans sa poche.

Hélas ! Elle n’y est plus. Peut-être l’a-t-elle oublié à la rizière ? Aussi est-elle pressée d’y arriver. Déception, la poupée n’est pas là. Ting-Ting se souvient alors qu’hier son cousin est venu et qu’elle l’a suivi pour jouer en laissant sa poupée sur l’établi. Sûrement, sa maman l’a emmenée pour la vendre…

Ting-Ting est envahie par une immense tristesse ; sa grand-mère s’en aperçoit et lui explique que quand elle était petite, elle confiait ses secrets à un arbre au pied duquel elles se trouvent et que tout pouvait alors s’arranger.

Ting-Ting se souvient alors de son père qui lui avait donné la poupée, puis de l’orage qui s’était abattu sur la rizière.

La grand-mère est repartie au travail quand un héron vient se poser sur l’arbre au-dessus de Ting-Ting qui se décide alors à raconter son histoire dans le creux de l’arbre. Puis elle reprend le travail avec sa grand-mère, l’esprit un peu plus calme.

L’arbre a-t-il entendu la supplique de Ting-Ting ?

 

 

Une superbe histoire poignante et pleine d’enseignements. Les souvenirs sont parfois bien lourds à porter et tout doit être fait pour aider les autres, ceux qui souffrent. De magnifiques illustrations accompagnent le texte, en pleine page, assez sombres quand l’enfant a découvert la perte de sa poupée puis plus colorées quand l’espoir revient. Les images qui montrent le père au travail sont de simples dessins sans taches de couleurs, c’est très émouvant. Un album étonnant et touchant.

 

A recommander à partir de 6 ans.

 

Rappel du titre:

La poupée de Ting Ting.

De Ghislaine ROMAN - illustré par Régis LEJONC.

Éditions Seuil jeunesse - 15 €



SÉLECTION 2019

SÉLECTION 2018

Archives

Nos partenaires

   • INSTITUTIONNELS

   • ÉDITEURS 

   • SITES AMIS