Le dernier voyage « Le Docteur Korczak et ses enfants »♥


ROMAN GRAPHIQUE - Dès 10 ans

Irène COHEN-JANCA pour le texte

 Maurizio A.C. QUARELLO pour les illustrations

 Aux Éditions des Éléphants – Collection (Mémoire d’éléphants) - 18 €

 

 

Voilà un roman graphique pathétique et poignant qui donne à lire et à vivre dans une superbe fresque le récit, à hauteur d’enfant, du dernier voyage du bon Docteur Korczak et de ses 192 orphelins juifs de Varsovie au Ghetto puis du ghetto au camp d’extermination de Treblinka…

 


La grandeur de l’album tient d’abord dans la puissance d’évocation d’une fresque graphique au fusain noyée dans une brume ocre qui tend parfois vers noir de l’horreur ou le vert des uniformes nazis et d’où émergent avec netteté des visages stoïques éclairés par une volonté intérieure qui les rend comme étrangers au monde qui veut les broyer.

 

Page après page, sans pathos mais avec le souci de la mise en scène, sur des tonalités qui sont celles de l’enfance avec des symboliques d’une grande poésie, les auteurs nous conduisent au cœur de l’incompréhensible.

 

Il y a d’abord le « Pan Doktor Korczak », grand médecin, celui des riches et des pauvres, savant reconnu, écrivain des grands et des petits, protecteur des enfants pauvres et des orphelins qui a organisé leur vie dans une république où chacun est libre de ne pas aimer et de refuser mais où l’on doit le respect à tous et à chacun.

 

Ce grand humaniste se meut en Don Quichotte sur une mise en scène de Brecht quand il transforme en parade la marche vers le ghetto, lui devant en grand uniforme de l’armée polonaise avec Aaron le petit aux poumons fragiles et Wientraub l’unijambiste ou quand, toujours en grand uniforme, il va faire valoir son droit auprès de la Gestapo dans la « Maison de l’horreur » à propos du vol d’un chariot de pommes de terre…!

 

Au-delà de cette exemplarité grandiloquente, « Pan Doktor » en appelle au poète et au philosophe qui sommeillent en chaque enfant pour développer une forme de résistance passive qui trouve ses racines dans une vie intérieure très riche :

 

-« l’autre côté n’est jamais qu’à un battement d’aile du moineau ou une enjambée du Chat Botté »

 - c’est l’écriture d’un journal intime qui devient source de dialogue et de partage

 -« on mélange les blancs, les noirs et les jaunes car le monde entier est notre couleur »

 - quand tout se rétrécit et que vient le temps de l’oubli, on en appelle à l’imagination pour vivre de souvenirs, ceux des longues journées de gaieté et de joie

 - on inscrit son malheur dans une représentation théâtrale …

 

Puis vient l’épilogue de la geste du bon Docteur et c’est alors le dessin qui prend le pas sur le texte dans un dépliant de cinq pages qui donne à voir la marche grandiose, pathétique mais pleine de dignité de « Pan Doktor » et de ses 192 protégés vers Treblinka…

 

Coup de cœur pour ce très bel album plein de lyrisme et de grandeur qui célèbre l’histoire du père fondateur de la charte pour les Droits de l’Enfant.


 A recommander pour tous dès l’âge du Collège voire du CM2.

 

Rappel du titre :

 Le dernier voyage

 « Le Docteur Korczak et ses enfants »

 Irène COHEN-JANCA pour le texte

 Maurizio A.C. QUARELLO pour les illustrations

 Aux Éditions des Éléphants – Collection « Mémoire d’éléphants » - 18 €