en mille MORCEAUX

ROMAN - Dès 14 ans

de  Nicolas ANCION

Éditions Mijade - 8€


 

 Des adolescents ordinaires se racontent : leur vie de lycéen, leurs amours, leurs fêtes du samedi soir, leurs relations tendues avec les parents et puis ce samedi soir, après une soirée très alcoolisée avec consommation de drogues, parfois trop, Franck défoncé se fait démolir par les vigiles de la boîte de nuit et c’est ce soir-là que Jessica décède…

 

Dimanche avec les gueules de bois et les gueules cassées, la nouvelle se répand.

 

4 jours pour comprendre ce qui s’est passé : Léa et « son  chéri » Franck, Phil, Karine, Erik et tous les potes de Jessica sont sous le choc et expriment leurs interrogations en rapport avec les conduites à risques qui sont les leurs, avec les fantasmes de la violence, de la mort et les délires qui les animent.

 

Chacun y va de son hypothèse différente et Erik se lance dans un reportage multimédia pour son cours dont le sujet est bien sûr la mort de Jessica.

 

Des cœurs et des corps en mille morceaux qui expriment leurs difficultés d’être et d’aimer… des propos coups de poings, des vécus réalistes, des remises en question douloureuses, des prises de consciences touchantes…

 

Le lecteur est tour à tour choqué, effondré, inquiet, toujours conduit à se questionner sur le pourquoi cette violence faite à soi dans ces pratiques addictives à l’alcool et aux  drogues.

 

Ce roman peut interpeller les jeunes : personnages attachants qui prennent chacun, chacune la parole au fil des chapitres du récit.

Une histoire qui « sonne vrai » . Certes un récit parfois violent à l’image des jeunes et leurs excès, puis un ton qui s’apaise au fur et à mesure en fonction des réponses apportées ou suggérées à leurs questionnements.

 Un roman Incontournable par sa justesse et sa profondeur, Courageux par les thèmes abordés et sans jugement de l’auteur.

Une mention spéciale pour le texte de la quatrième de couverture qui fait s’exprimer Jessica totalement et constamment présente au fil du roman et néanmoins absente « parce que » dit-elle « je suis morte ».

 

A  recommander à partir de 14 ans 

 

Rappel du titre:

en mille MORCEAUX

de  Nicolas Ancion

Éditions Mijade - 8€


 

ARCHIVES

Archives