Le labyrinthe vers la liberté

 

 

ROMAN – Dès 13 ans

De Delia SHERMAN

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Michelle NIKLY

Éditions Hélium – 14,50€

 

 

En 1960, Sophie, jeune adolescente de 13 ans est obligée, après le divorce de ses parents, de quitter son collège et ses amis pour aller passer l’été chez sa grand-mère et sa tante en Louisiane à Oak Cottage.

 

Elle le vit très mal, d’autant que sa mère l’inscrit dans un nouvel établissement, moins cher !

 

Oak Cottage, du temps de sa splendeur était une plantation florissante de canne à sucre qui possédait plus de 200 esclaves.

Aujourd’hui ruinée, la famille vit dans la nostalgie de cette époque et Sophie se sent à l’étroit dans ce monde archaïque où la femme est réduite à l'obéissance ...

 

Elle découvre dans ses pérégrinations à travers le domaine un labyrinthe retourné à l'état sauvage mais  qui l’intrigue et l’attire mystérieusement d’autant qu’elle croit y entendre des voix.

 

Elle y rencontre bientôt un animal fantastique à qui elle confie son envie de partir dans un autre temps.

 

C’est chose faite et Sophie se retrouve esclave dans la propriété de ses ancêtres en 1860.

Elle y partage la vie misérable de ceux qui ne sont plus que des bêtes de somme et se demande avec terreur si elle arrivera jamais à « rentrer ».

 

Et si elle rentre, comment pourra-t-elle reprendre sa vie étriquée d’avant avec ce qu’elle a découvert de sa famille maternelle et de ses propres origines ?

 

Le voyage dans le temps de Sophie, élément fantastique qui nous plonge dans la vie de ces grandes plantations de canne à sucre employant des esclaves, sert de prétexte à l'auteur pour décrire  les conditions de vie des esclaves en 1860.

On n'est plus alors dans l'imaginaire mais dans l'histoire et l'on pressent les frémissements de la guerre de Sécession qui verra les esclaves profiter de la défaite des sudistes pour conquérir leur liberté.

Le voyage dans le temps permet aussi à l’héroïne, à l’image de la première de couverture ( une fille dont les pieds sont les racines d’un arbre et ses bras les branches ) de  partir à la découverte de ses origines pour mieux appréhender sa vie future et y gagner sa liberté.

Au-delà du récit fantastique inscrit dans une réalité historique, c'est donc aussi le récit de la démarche initiatique de l'héroïne vers la liberté.

Un roman très riche qui montre qui illustre, si besoin était, qu'il n'y a pas de liberté innée mais qu'elle est toujours à inventer, réinventer, conquérir et reconquérir!

 

A recommander à partir de 13 ans.

 

Rappel du titre :

« Le labyrinthe vers la liberté »

De Delia SHERMAN

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Michelle NIKLY

Éditions Hélium – 14,50€