ROMAN - Dès 11 ans

de Raphaële FRIER

 Éditions Rue du Monde - Collection (Zestes) -  9,50€

 

 

 

Un jeune garçon en classe de 6ème, très bon élève, sérieux et courageux, essaie de cacher à tout le monde l’état de sa famille qui lui fait honte : sa mère alcoolique, son père sans personnalité et son frère « morveux » … jusqu’au jour où tout se découvre…

 


Dorian est entré en 6ème à cette rentrée.

Il s’est débrouillé tout seul pour trouver tous les papiers nécessaires et il les a signés lui-même car ses parents en sont incapables.


Mais personne ne le sait ; il a écrit que sa mère est infirmière à l’hôpital et son père routier, ce qui ne les rend pas très disponibles.

En fait, la mère de Dorian boit et dort toute la journée et Dorian ne sait même pas ce que fait son père.

Quant à son frère, il est handicapé mental ; mais il les aime car c’est sa famille.

Pour lui, il s’arrange pour bien travailler et ne pas se faire remarquer.

Jamais.

C’est un élève modèle, courageux et travailleur.

Mais cela crée de la jalousie autour de lui...

 

Dorian rêve d’habiter ailleurs que dans cette cité du haut où ne règne pas le bonheur, loin de là.

Chez lui, c’est vraiment le fond du panier ; la maison est sale, la vaisselle pas faite, la poubelle pas vidée, la table pas débarrassée.

Les ascenseurs sont en panne et Dorian doit monter les escaliers jusqu’au 12ème étage.


Bref, Dorian a honte de cette vie d’autant plus qu’une jolie fille est arrivée dans sa classe et habite aussi là-haut dans la cité Beau Soleil, chez son oncle en attendant de trouver un logement.

Elle l’apprécie beaucoup et lui parle dans le bus qui les ramène.


Un jour, pourtant, la vérité éclate.

Comment tout cela va-t-il se terminer ?

 

Cette histoire laisse un goût amer même si la fin est plutôt optimiste puisque la cité va disparaître à cause de l’amiante.

D’autre part, la mère de Dorian est soignée pour son alcoolisme et elle ne boit plus.

Maintenant, Dorian ne doit plus cacher l’état de sa famille, ce qui le soulage d’un grand poids.L’écriture est simple et souvent proche du langage populaire, très bien adaptée à la situation.

Le garçon est intelligent, courageux et il rêve d’une autre vie ; il fera tout pour réussir et s’en sortir, c’est sûr.

 

A recommander à partir de 11 ans.


 Rappel du titre:

Do la honte

de Raphaële FRIER

Éditions Rue du Monde – Collection (Zestes) -  9,50€

ARCHIVES

Archives