La langue des bêtes.

ROMAN - Dès 15 ans.

De Stéphane SERVANT.

Éditions Le Rouergue - 15,90 €

 

« La langue des bêtes » nous entraîne dans une histoire hors normes, hors du temps, déroutante, avec un soupçon de surnaturel et finalement déstabilisante mais tellement attrayante !

 

Petite  vit dans les bois, dans les ruines d’un vieux cirque entourée de sa mère Belle, un peu folle suite à un accident de trapèze et de son père, un ogre (elle le voit comme tel).

 

D’autres personnages remarquables vivent dans cette microsociété : Colodi et ses marionnettes, Pipo le clown et son vieux lion sans dents et le nain appelé Major Tom. Ils ont tissé un cocon protecteur autour de Petite pour la protéger du monde extérieur et  bâti un monde d’histoires et de légendes autour de l’enfant.

 

Tout ce petit monde vit presque en autarcie et dans l’oisiveté. Le père nous semble monstrueux car il passe son temps à tuer les animaux de la forêt pour nourrir sa tribu.

La mère se promène et les journées passent à rêver, à se remémorer le passé, à manger et à boire.

Petite récupère les os des animaux pour les reconstituer dans une cabane. Elle décide de fabriquer une bête faite de différentes parties d’animaux et, petit à petit, cette « chose » lui hante l’esprit (qui est embrouillé par tant d’histoires fabuleuses).

Un jour, on leur apprend qu’ils vont être expulsés car une voie rapide va être construite à côté de leur campement.

Voilà Petite obligée de s’ouvrir au monde et d’aller à l’école…

    

Ce roman nous conte une fable moderne avec la vie qui va trop vite, l’indifférence face à ceux qui ne rentrent pas dans le moule.

Les personnages complexes possèdent tous une sensibilité à fleur de peau et l’on devine chez eux un lourd passé, une réelle souffrance qui ne demande qu’à s’exprimer pour mieux se libérer.

 

Le personnage de Petite est extrêmement  ambigu et perturbant car elle donne constamment l’impression de vivre en décalage, de ne pas accepter le monde réel pour mieux le fuir et survivre car même si ses proches tentent  de la maintenir dans un cocon par tous les moyens même illégaux, elle semble plus adulte qu’eux.

Elle perçoit leur sensibilité et c’est finalement en grande partie grâce à elle, avec son aide et son ouverture progressive à la vraie vie qu’ils s’en sortiront, qu’ils passeront à autre chose.

 

Un livre bouleversant, plein de sensibilité. Le lecteur est envoûté par l’atmosphère et les personnages.

A lire absolument !

 

A recommander à partir de 15 ans

 

Rappel du titre:

La langue des bêtes

De Stéphane Servant

Éditions Le Rouergue - 15,90 €

SÉLECTION 2019

SÉLECTION 2018

Archives

Nos partenaires

   • INSTITUTIONNELS

   • ÉDITEURS 

   • SITES AMIS