Angela Davis - Non à l'oppression.

BIOGRAPHIE - Dès 13 ans

De Elsa SOLAL

Éditions Actes Sud - Collection (Ceux qui ont dit non) - 9 €

 

Un nouveau numéro de la collection Ceux qui ont dit non, destiné à mieux faire connaître le parcours d’ Angela DAVIS, la grande figure du mouvement Noir américain et aussi l’icône des femmes et de tous les opprimés.

 

L’auteure s’empare de la biographie d’Angela Davis et se fait son interprète pour écrire ce livre qui prend la forme d’une longue lettre destinée à un jeune réfugié rencontré à Calais de nos jours.

 

Dans cette lettre, elle l’exhorte à garder courage et dignité. Elle l’invite à cultiver son sens de la rébellion, et lui conseille de mobiliser ses semblables pour mener la lutte à plusieurs, et éviter ainsi le découragement.

 

Elle délivre ses conseils en s’appuyant sur l’histoire de sa propre vie qu’elle dévoile en sept chapitres.

 

Arrière-petite fille d’esclaves, Angela nait en 1944 en Alabama dans une famille de professeurs. La société américaine est alors très ségrégationniste et Angela, touchée de près par le racisme anti-noir dans sa vie quotidienne, développe très tôt une conscience politique.

 

Brillante, elle obtient en 58 une bourse pour étudier à New York où est développé un programme d’aide aux élèves noirs du sud. Elle adhère à 14 ans au parti communiste. Elle voyage en France et en Allemagne pour étudier la philosophie et présente sa thèse de doctorat.

A son retour aux USA, elle devient membre des Black Panthers. Elle est nommée professeur de philosophie dans une université californienne à 26 ans, mais à cause de ses opinions politiques et de son activisme politique, en est très vite renvoyée.

 

Le 7 août 1970, une prise d’otages visant à libérer George Jackson (18 ans, interné depuis plus de dix ans pour un vol de 70$) tourne mal. 4 personnes sont abattues dont le frère de George, Jonathan et un juge. 3 autres personnes sont grièvement blessées.

Angela est injustement accusée par le FBI d’avoir procuré les armes aux preneurs d’otages, des black panthers. En fuite, elle devient la femme la plus recherchée des USA.

Après presque 3 mois de traque, elle est arrêtée, emprisonnée et risque la peine de mort.

 

C’est alors que l’opinion publique se mobilise pour crier son innocence. Les Rolling Stones, John Lennon lui écrivent une chanson. Jacques Prévert lui adresse un poème, 100 000 personnes demandent à Paris sa libération. A leur tête Aragon, Sartre...

 

Grâce à la pression internationale, Angela Davis obtient l’acquittement en 1972.

 

Insoumise, perpétuelle rebelle, elle multiplie les combats. Pour la paix au Viêt Nam pour l’égalité des femmes. Contre le racisme et l’oppression. Contre les prisons.

 

Aujourd’hui, à 72 ans, elle donne des cours à l’université de Santa Cruz et poursuit parallèlement son travail d’écrivaine.

 

Le livre d’ Elsa Solal se termine par un volet documentaire qui montre l’ampleur des soutiens reçus par cette grande figure insoumise du mouvement de libération des Noirs Américains.

 

A recommander à partir de 13 ans

 

Rappel du titre:

Angela Davis - Non à l'oppression

De Elsa SOLAL

Éditions Actes Sud - Collection (Ceux qui ont dit non) - 9 €