Celle qui venait des plaines ♥

 

 

ROMAN – Dès 15 ans

De Charlotte BOUSQUET

Éditions Gulf Stream - Collection (Electrogen3) - 17 ,50€

 

 

 

« Il y a un cheval blanc sous le vieil épicéa tordu.

Un cheval de brume, immobile dans le vent… »

 

 

Oyez Oyez l’histoire de la belle Winona Winter,

métisse Iakota, perfide et cruelle, surnommée « La vipère de l’Oklahoma » qui trahit par jeu et tue par plaisir…

 

Du moins est-ce ainsi que la peint Billie Vince dans

une biographie romancée des Steele Men, quatre aide-marshalls, chasseurs de prime qui ont croisé sa route…pour leur malheur et le sien !

 

Du moins est-ce ainsi que Virgil, jeune journaliste et fils de Seth, un Steele man qui l’a aimée et qu’elle a tué, part à sa rencontre pour entendre sa version des faits avant de l’abattre pour venger son père…

 

Et Virgil découvre une femme singulière, attachante, solitaire, amie des chevaux, guérisseuse, chirurgien qui lui donne une toute autre version de sa vie…

 

Elle lui raconte son enfance avec sa mère dans la réserve, où, métisse, elle n’était déjà pas à sa place…On leur reproche la mort de Crazy Horse, chef de tribu, son oncle…

 

Elle lui raconte l’arrachement à 7 ans et le placement au pensionnat Saint James, les brimades, les coups, les viols répétés par l’infirmière, les sévices des religieuses pour « venir à bout de la barbarie et faire évoluer une race ».

 

Elle lui raconte comment elle a tué la violeuse pour s’enfuir avec sa « sœur » de misère, comment cette dernière a été abattue par ses poursuivants…

 

Elle lui raconte sa fuite éperdue, maintes fois capturée, maintes fois évadée, n’ayant nulle part un chez soi vers où se diriger, toujours solitaire, toujours farouchement libre…

 

Elle lui raconte ses rencontres successives avec David, petit-fils de Red Cloud, chef Oglala et

traitre qui a dénoncé Crazy Horse aux blancs…

 

Elle croise la route des Steele Men et tombe folle amoureuse de Seth au premier regard, passion totale, bientôt

enceinte, bientôt battue et laissée pour morte par son seul amour…

 

Fuir encore, fuir toujours…Trouver refuge, pour souffler un temps…

 

Chez Dora, propriétaire d’une maison de passes et avec Emmet l’homme à tout faire avec qui elle noue une amitié sans faille et qui lui apprendra à manier le couteau…

Elle y côtoie Calamity Jane à la fin de sa vie, alcoolique et névrosée, qui lui apprend les rudiments de la chirurgie…

 

Mais toujours poursuivie, elle reprend la route et croise Bass Reeves, le premier marshall noir qui la prend comme aide… un temps…

 

Elle se retrouve enfin comme vedette dans le cirque de Buffalo Bill et son destin et Seth la rattrapent dans

un duel final sans merci…

 

Avec son style inimitable, Charlotte Bousquet nous dresse un nouveau portrait de femme, libre, seule, forte et faible à la fois…

Avec elle, c’est toute l’histoire du Far West, de la colonisation cruelle et abusive des blancs, de la destruction programmée de l’identité des différentes tribus indiennes qu’elle nous fait découvrir.

Ce roman au souffle d’épopée, s’enrichit des extraits du journal de Virgil, comme un ancrage dans l’actualité et d’extraits des « Incroyables aventures des Steele Men » dans un éternel balancement entre légende et réalité…

C’est très fort !

 

« Il y a un cheval blanc sous le vieil épicéa tordu.

Un cheval de brume, immobile dans le vent… »

 

Coup de cœur pour ce livre à recommander pour tous, adultes et adolescents à partir de 15 ans !

 

Rappel du titre :

Celle qui venait des plaines ♥

De Charlotte BOUSQUET

Éditions Gulf Stream - Collection (Electrogen3) - 17 ,50€