Ueno park

ROMAN - Dès 13 ans

De Antoine Dole

Éditions Actes sud junior - 13.50 €

 

 

« …La nuit a coulé en moi, au goulot d’une bouteille, au point de me remplir. Une ombre liquide et pesante, à l’intérieur du corps. Quand la nuit enveloppe l’esprit et se dilue dans le corps, elle ne s’évacue que lentement, ensuite, quand les rayons du soleil viennent caresser la peau… »

 

 

 

Antoine Dole nous enchante par son écriture superbe et poétique. Ici, il fait parler Nozomu, l’un des huit adolescents qu’il nous présente dans ce livre. Ils possèdent un point commun : ils se retrouvent tous au même moment et au même endroit (sans pour cela se connaître) à Ueno park, pour Hanami, le spectacle de l’éclosion des cerisiers.

 

Chacun a une motivation différente mais les huit cachent une souffrance, une fracture.

 

Pour Nozomu, la vie se résume à la rue ; il a élu domicile dans le parc où il vit avec les autres sans domicile fixe. Son choix fut douloureux mais volontaire : sa mère ne parvenait plus à les nourrir sa sœur et lui, il a donc décidé de fuir pour la soulager. Mais est-ce vraiment un soulagement quand on considère la souffrance qu’il endure et le désespoir que doit ressentir sa mère... A-t-il fait le bon choix ?

 

Chaque portrait fait par l’auteur nous interpelle bien qu’ils soient très différents.

 

Chaque profil nous explique le mal être de jeunes gens face à une société japonaise codifiée qui les étouffe. A leur manière, ils se rebellent même s’ils sont rejetés car ils ne rentrent pas dans le moule.

 

Ayumi sort pour la première de chez elle depuis deux ans, trois mois et vingt neuf jours …

 

Sora est un jeune homme qui doit apprendre à assumer ses choix : il se grime en femme et sort …

 

Fuko décide de profiter du peu de temps qu’il lui reste à vivre clouée sur son fauteuil roulant …

 

Natsuki pratique le « Enjokösai » depuis 2 ans : elle tient compagnie à des hommes contre de l’argent …

 

Haruto a survécu avec sa mère à un tremblement de terre suivi d’un tsunami. Mais, elle a perdu son père …

 

Daïsuké travaille dans une minuscule échoppe, sans avenir …

 

Aïri est amoureuse d’une chimère …

 

Le désir du renouveau les conduit vers Ueno parc car le spectacle superbe des cerisiers en fleur sera le vecteur vers une vie plus positive et une acceptation de soi.

 

« Notre vie … On n’a qu’à dire qu’elle commence aujourd’hui ! »

 

Un roman très mélancolique mais qui reste malgré tout résolument positif.

 

A recommander à partir de 13 ans

 

Rappel du titre:

Ueno park

De Antoine Dole

Éditions Actes sud junior - 13.50 €