La marche du baoyé

ROMAN - Dès 10 ans

De Sigrid BAFFERT - illustré par Adrienne et Léonore SABRIER

Éditions Memo - Collection (Polynie) - 9 €

 

 

C’est une histoire qui se passe loin d’ici. Là où les hommes sont devenus fous, là où toute vie végétale est arrachée par les Déracineurs pour permettre la construction d’un hôtel, là où les fermiers qui occupaient les terres sont poussés à partir.

 

La famille de Tiago a lutté jusqu’au bout contre les déracineurs mais quand il n’est plus resté que monsieur B (c’est le nom que le père a donné au dernier arbre, un baoyé), ils se sont résignés à prendre le peu d’affaires qu’ils possédaient, à mettre le baoyé dans un tonneau, sur une charrette pour le transporter et l’emmener avec eux.

 

Sur ce baoyé ont poussé 11 fruits, des kourés, qui seront leur seul moyen de subsistance lors de la longue route qui doit les mener vers la Haute Jade, un paradis vert qu’ils ne connaissent que d’après une peinture faite par une arrière-arrière-grand-mère.

 

Mais si l’espoir d’une vie meilleure les pousse, le voyage est difficile, la chaleur accablante, la soif et la faim se font vite ressentir. Il faut se partager les kourés, les manger le plus tard possible… après, ils n’auront plus rien.

 

Le vent se met aussi de la partie les recouvrant de sable rouge, toute la famille semble épuisée et quand par malchance, Tiago se fait piquer par un scorpion, le désespoir les gagne.

 

Seul un miracle pourrait les sauver !

 

Un roman poignant aux accents de conte qui nous montre la tentative de survie d’une famille traditionnelle face à l’expansion d’une société industrielle et commerciale qui broie tout sur son passage pour créer un monde moderne, froid et uniforme à son image.

 

Ce sont les liens familiaux, l’amour, l’espoir, les souvenirs transmis par les anciens qui les maintiennent en vie avec en plus une volonté farouche.

 

Une touche d’irréel, de fantastique permet un peu d’espoir à la fin du roman.

 

Les illustrations sont très colorées et leurs couleurs chaudes agrémentent ce conte des temps modernes avec bonheur et justesse. Elles traduisent à la fois la destruction d’un monde avec cette représentation de l’hôtel comme un cimetière, mais aussi les liens de la famille de Tiago avec la nature par .l’importance donnée aux branches et aux racines des arbres. Un beau livre !

 

A recommander à partir de 10 ans

 

Rappel du titre:

La marche du baoyé

De Sigrid BAFFERT - illustré par Adrienne et Léonore SABRIER

Éditions Memo - Collection (Polynie) - 9 €