L'Europe en BD

 

 

 

DOCUMENTAIRE / BANDE DESSINÉE - Dès 9 ans

Nathalie LOISEAU pour le scénario

Nathalie DESFORGES pour le dessin

Éditions Casterman - Collection (Tout en BD) 

Série « Le monde actuel en BD » - 12,95€

 

 

 

« Ça veut dire quoi être européen ? ».

Bonne question que trop peu d’ouvrages de la

littérature jeunesse abordent en ces temps où le débat européen s’installe au cœur de l’actualité !

 

 

Nathalie Loiseau entreprend de le faire avec le talent et les compétences qu’on lui connaît

dans une BD documentée et didactique où, avec Nathalie Desforges pour le dessin, elles mettent en scène avec finesse et pertinence le dialogue de deux collégiens, bien dans leur temps et confrontés dans leur quotidien aux réalités d’un fait européen omni présent mais difficile à appréhender dans toute ses complexités.

 

Elle s’appelle Rim. Il s’appelle Nathan.

Leur verbe est plein de « cool ! », « trop cool ! » ou « trop pas ! ».

 

Elle est élève au collège international de Strasbourg avec d’autres enfants européens et s’apprête à vivre

pleinement la semaine européenne…

Elle trouve super de pouvoir circuler librement d’un pays à l’autre de l’Union avec souvent le confort d’une même monnaie.

 

Il rentre de vacances en Grèce où sa sœur effectue un service volontaire européen auprès d’enfants de

réfugiés afghans, irakiens et syriens…

L’Europe, ça l’énerve car elle a laissé la Grèce toute seule aux prises avec les flots d’émigrés qui échouent sur ses côtes alors qu’elle est déjà écrasée par le poids de sa dette.

 

Entre les deux ados, va s’instaurer un dialogue pour questionner les principes qui fondent le fonctionnement de l’Union Européenne et les grands sentiments qui nourrissent les émotions des peuples et les incompréhensions qu’elles génèrent dans la mise en œuvre des décisions.

 

Ils établiront vite que l’Europe a le devoir d’organiser l’aide humanitaire aux réfugiés et qu’elle a équitablement réparti l’effort entre les 28 états mais que certains sont plus réticents que d’autres à s’engager et qu’elle ne peut obliger aucun état à le faire ni le faire à leur place.

 

Quant à la dette, ils réaliseront vite que c’est l’Europe qui est venue au secours de la Grèce après qu’elle eût triché avec les règles qui fondent la solidité de l’euro dont la force protège l’économie des 19 pays de la zone euro !

 

Au cours de la semaine de l’Europe, ils découvriront une Europe qui s’est construite pour:

- bannir la guerre

-s’unir dans la diversité

-défendre la liberté et l’état de droit

- organiser un grand marché de 500 millions de consommateurs...

Ils découvriront un monde sans « chef des chefs » ou personne ne décide tout seul :

- un conseil des 28 chefs de gouvernements qui propose et prend les initiatives.

- une commission avec un président et 28 commissaires (un par pays) qui mettent au point les directives et les applique quand elles sont adoptées.

- un Parlement élu par tous dans chacun des 28 pays qui n’a pas l’initiative des lois mais donne son avis quand on le lui demande.

Ils découvriront aussi  le long cheminement de la décision quand il faut se mettre d’accord et les impatiences qui en découlent.

Ils découvriront les attentes diverses des 28 pays :

- celles des 6 pays fondateurs soudés par le refus de la guerre

- celles des 3 qui sont venus seulement pour le grand marché autour de l’Angleterre…

- celles de ceux qui sont venus comme la Grèce pour retrouver l’état de droit et un espace de liberté après la dictature...

Ils découvriront la Cour de justice et le Conseil de l’Europe qui veille au respect de l’éthique quand il s’agit de prononcer de nouvelles adhésions.

Ils découvriront la complexité, la diversité et les contradictions du fait européen.

Ils regretteront sans doute que les media célèbrent plus les lenteurs, les contradictions et les chamailleries que les réussites...

 

L’album se ferme sur la célébration des réussites de l’agence spatiale européenne qui unit 22 pays et qu’aucun d’entre eux n’aurait pu développer seul !

 

Voilà un album plutôt réussi, qui séduit malgré la complexité sans jamais tomber dans la facilité.

Il est complété par un lexique très clair, une chronologie de la construction européenne et un remarquable organigramme du fonctionnement de ses institutions.

 

A recommander pour tous à partir 9 ans.

 

Rappel du titre :

L’Europe en BD

Nathalie LOISEAU pour le scénario

Nathalie DESFORGES pour le dessin

Éditions Casterman - Collection (Tout en BD) - Série « Le monde actuel en BD » - 12,95€

SÉLECTION 2019

SÉLECTION 2018

Archives

Nos partenaires

   • INSTITUTIONNELS

   • ÉDITEURS 

   • SITES AMIS