Robespierre - "La véritable histoire vraie"

 

 

 

BANDE DESSINÉE / HISTOIRE - Dès 13 ans

de Bernard SWYSEN pour le texte,

Philippe BERCOVICI pour le dessin,

Laurent CARPENTIER pour la couleur.

Préface de Patrice GUENIFFREY.

Contributions à la querelle historique de Michel ONFRAY, Frédéric BIDOUZE et ... Charlotte de

ROBESPIERRE.

Éditions Dupuis - Collection (Grand Public) - 13,95€

 

 

 

Dans la série « La véritable histoire vraie de… », Voilà ROBESPIERRE !

 

Bernard Swysen et Philipppe Bercovici en appellent à tous les ressorts de la BD pour mettre en scène et nous conter les grandeurs et les ambiguïtés du destin d’un pur esprit de la politique toujours en quête d’absolu et pétri de principes qu’il foulera aux pieds dans la tourmente de l’histoire, en organisant un véritable terrorisme d’état quand il s’agira d’imposer la souveraineté du peuple et les principes de la République à la France et au monde !

Cet infernal engrenage finira par le broyer…mais rien ne sera plus comme avant !

 

Comme tous les excellents ouvrages de la série, cet album s’appuie sur une solide documentation historique à charge et à décharge qui s’inscrit ensuite dans une fresque tout à la fois chronologique et thématique.

 

Chaque image est une miniature d’histoire qui fait sens et contribue d’une toile de fond sur laquelle s’inscrit le destin d’un homme qui se pose comme une énigme de la révolution.

L’art du graphiste, un dessin pétillant, plein de la vie réelle et des dialogues au ton un peu décalé éclairent et animent tout un monde qui va imploser et dans lequel notre héros va inscrire son destin.

 

De 1758 au 9 Thermidor de l’an II du nouveau monde, les accélérations de l’histoire vont nourrir la grandeur et les failles d’un Maximilien épris d’absolu qui veut incarner à lui seul le peuple souverain et se faire tyran pour imposer par tous les moyens une république vertueuse.

 

Il y a d’abord le temps du boursier au collège Louis le Grand qui se démarque d’un monde qui n’est pas le sien. L’étude est son dieu, Rousseau son maître à penser et il se passionne déjà pour les grands principes de l’organisation sociale ce qui dénote dans l’univers des jésuites.

 

Il y a le jeune homme bien élevé, poète à ses heures, apprécié des jeunes filles mais d’une chasteté qui déroute et fait douter de sa vie sexuelle.

Il apparaît vite comme solitaire et sans empathie pour les autres.

 

Voilà l’avocat de province qui tel Don Quichotte part en guerre contre clergé et noblesse, ces « moulins à

vent » du déshonneur qui confisquent le pouvoir du peuple et nourrissent leur fortune de sa misère.

La justice se dérobe, qu’à cela ne tienne, c’est au peuple qu’il adresse sa plaidoirie.

 

Mais voici venu le temps des Etats généraux et de la politique.

Son intelligence lui a fait saisir les bouleversements qui s’annoncent et s’il flatte les puissants, c’est au peuple plus qu’aux notables du Tiers Etat qu’il en appelle.

 

Avec la Constituante, c’est le temps des principes triomphants et de l’idéal en marche.

 

Puis avec la mort du roi, le peuple souverain se retrouve aux prises avec les pouvoirs d’un monarque absolu.

Robespierre va se vouloir l’incarnation de cette souveraineté avec un seul objectif imposer la République.

Il va se faire despote, chef de guerre, grand inquisiteur et homme d’état.

Dans sa quête d’absolu, il va marcher sur les principes de la révolution pour mettre en œuvre un sanglant terrorisme d’état qui glace le sang.

 

Sans limites, son idéal se fait délire et désormais il n’écoute que lui, ne supporte plus la contradiction, ne pardonne jamais, ne reconnaît jamais ses torts dans une démarche qui touche à la schizophrénie !

 

Avec un art consommé de la manipulation, il dresse le peuple et la populace contre la démocratie représentative qu’il exècre.

La révolution tombe entre les mains d’une poignée d’agités dont il se sert pour éliminer un à un ses compagnons de route.

Il est bientôt seul dans son rêve d’absolu.

 

Que le peuple ose lui rappeler qu’il a fait la révolution sur le prix du pain et il sera frappé d’indignité…. voire suspecté de trahison et rappelé à son seul devoir, celui de la chasse aux suspects ou désignés comme tels par une délation hissée au niveau d’un devoir d’état !

 

Ce délire aura une fin et ouvrira la voie à la dictature d’un militaire…La république mettra cent ans à s’en remettre !

 

Voilà une excellente BD très documentée, fidèle à l’histoire qui accompagne au jour le jour l’homme qui

parlait ses discours, vivait son utopie et qui incarna un moment d’histoire qui a ébranlé la France et le monde pour le meilleur comme pour le pire.

 

Scénario, textes et dialogues vont dans toutes les directions.

Ils nous aident à vivre et à comprendre le meilleur comme le pire sans jamais juger.

Les auteurs laissent à quelques grandes signatures le soin d’instruire à charge et à décharge la querelle qui agite encore historiens et philosophes à propos d’un personnage qui reste très controversé.

 

Nos lecteurs jeunes et moins jeunes auront en main un excellent dossier pour nourrir leur propre réflexion.

Qu’ils sachent cependant que le côté attrayant de la BD ne peut faire oublier des textes qui peuvent être d’un abord difficile.

 

Nous conseillons cet excellent ouvrage  pour tous à partir de 13 ans.

Rappel du titre : 

Robespierre, "la véritable histoire vraie"

de Bernard SWYSEN pour le texte,

Philippe BERCOVICI pour le dessin,

Laurent CARPENTIER pour la couleur,

Préface de Patrice GUENIFFREY,

Contributions à la querelle historique de Michel ONFRAY, Frédéric BIDOUZE et ... Charlotte de

ROBESPIERRE.

Éditions Dupuis - Collection (Grand Public) - 13,95€

 

 

ARCHIVES

Archives