La princesse au bois se cachait

CONTE - Dès 11 ans

De Thierry DEDIEU

Éditions Seuil jeunesse - 18 €

 

 

« Il était une fois, dans un royaume oublié, une reine qui donna naissance à des jumeaux » : un garçon Alaric et une fille Hilde. Tout le royaume est en liesse.

 

Mais à l'âge de trois ans, Alaric tombe très gravement malade et la reine en dernier recours l’emporte dans la forêt où elle sait qu’y vit une sorcière.

 

Celle-ci possède bien un remède susceptible de guérir l’enfant, mais pose une terrible condition : « Le garçon guérira si tu me donnes ta fille »… « Que préfères-tu ? Deux enfants séparés ou la mort de l’un deux ? »

 

Espérant pouvoir échapper à la malédiction, la reine rentre au château avec le remède, mais celui-ci n’a aucun effet. Alors avec tristesse, elle finit par conduire sa fille chez la sorcière…

 

Le temps passe… Elevée au milieu de la forêt et pour y survivre, Hilde grandit avec le pouvoir de se transformer en l’animal de son choix. La sorcière ne lui a pas caché ses origines. Hilde sait que la vie de son frère dépend d'elle. Si elle s’enfuit, il mourra…

 

De son côté Alaric, élevé à l’art de la chasse, trouve en la forêt « son terrain de jeu favori ».

 

Et ce qui était prévisible arrive : le frère et la sœur se rencontrent… La jeune fille qui a compris que c’était son frère commence par fuir, mais la curiosité sur la vie qu’elle aurait pu avoir est plus forte. Ils se revoient et naît une complicité entre eux. Ils se racontent leurs vies respectives. Jusqu’au jour où Alaric ignorant qu’il a une sœur, tombe amoureux d’elle. Alors elle disparaît, choisissant de garder définitivement sa forme animale….

 

Le jeune homme est désespéré et se réfugie dans la chasse et c’est le drame…

 

Dedieu se renouvelle sans cesse et nous offre à nouveau un album somptueux dans une mise en page à la hauteur des royaumes qu'il décrit.

Tout est soigné jusqu’au petites vignettes qui débutent chaque page de texte.

Seulement trois couleurs, le noir, le doré et le rouge pour les illustrations mises en valeur par le blanc de la page et un graphisme épuré avec des effets de linogravure, et quelle puissance évocatrice !

Le récit est poignant, reposant sur le sens du sacrifice, un sacrifice qui concerne essentiellement les femmes qui semblent ici les personnages les plus forts.

 

Un album aussi un peu dérangeant, mais intéressant par les nombreuses réflexions qu’il suscite et qui invitent à la discussion : le choix de « l’enfant médicament » qui condamne Hilde à la mort sociale.

Alaric, qui cantonné dans le secret, reste dans une frustration peu constructive, puisqu’il tue et tue… ce que l’on découvre dans la double page d’animaux morts.

Hilde est une victime d’un bout à l’autre, enfermée dans un secret entretenu. Quand derrière la beauté se cache une certaine cruauté.

 

A recommander à partir de 11 ans

 

Rappel du titre:

La princesse au bois se cachait

De Thierry DEDIEU

Éditions Seuil jeunesse - 18 €

 

 

 

 

 

ARCHIVES

Archives